NextDom, l’avenir de la domotique !

Je vais vous parler de NextDom un projet domotique ambitieux. J’ai longtemps été un contributeur de l’application en PHP Jeedom. Avec le temps, j’ai voulu aider le projet en contribuant plus et en mettant en avant les bonnes pratiques du développement. J’ai donc fait de nombreux PR sur le Github du projet. Ce fut la douche froide !!

Le lead développeur est fermé à toutes évolutions qu’il considère comme une perte de temps.

Celles qui font perdre du temps sont :

L’ajout de documentation dans le code sous forme de PHPDoc

  • La refactorisation de code faisant plus de 200 ligne pour une méthode/fonction
  • La normalisation du coding style vers les PSR
  • L’introduction de tests unitaires
  • L’introduction de Namespaces
  • L’utilisation cohérente de composer

On parle d’un projet sous Licence GPL, pas d’un projet dont le code source est privé.

Je n’était pas le seul à vouloir faire évoluer Jeedom vers plus de qualité. Avec le temps, j’ai découvert un groupe de personnes partageant le même point de vue que moi. Un très bon groupe, ouvert et sympathique. Ce groupe a tenté une médiation avec Jeedom SAS, la maison mère de Jeedom. A l’issu de cette discutions, il a été convenu que la communication avec les développeur serai revue et améliorée.

Malheureusement, rien n’est allé dans le bon sens. Les CGV/CGU de Jeedom ont été modifié en rendant responsable le développeur de tous dommages physiques ou moral. Inacceptable et contraire au principe de responsabilité de chaque un.

D’autant plus que Jeedom s’exonère ce cette responsabilité. 2 poids 2 mesures…

Comme cette situation n’est pas tenable on n’a décidé de donner un nom à notre organisation : « NextDom« .

La situation s’est envenimée aujourd’hui. Sur le forum Jeedom, il est interdit d’utiliser le mot NextDom. Il est automatiquement remplacé par « NotAutorized », comme si on avais écrit des insultes…

Longue vie à NextDom un fork de Jeedom voir une solution complètement alternative.

13 thoughts to “NextDom, l’avenir de la domotique !”

  1. Bonjour,
    Pour ma part, je rebondirai sur le fait que aucun code n’est privé, vous le voyez en ssh et maintenant dans votre interface dans la configuration.

    Sur le reste, qui vivra verra

    1. Un code peux être ouvert et non modifiable. C’est le cas de tous ce que je produit. C’est par une action volontaire que je le rend utilisable et modifiable par des tiers. (la licence GPL).
      Si Jeedom ne voulais pas que tous son code soit librement récupérable et modifiable par des tiers, ils n’ont pas choisi la bonne licence.
      Ce qui est inaliénable, c’est la paternité d’un code. Quand je lit plugin trucmuch par « jeedom legacy » mes poils se hérissent. On est dans de l’appropriation.

      1. Sauf qu’il s’agit d’un fork, qui est bien fait par Jeedom SAS, et qu’il est bien spécifié dans les fichiers et dans la fiche du plugin, l’auteur initial du plugin. Donc ce n’est en aucun cas de l’appropriation.

          1. Oui, et c’est vrai, le fork est bien de Jeedom Legacy, c’est bien eux qui ont publié cette version du plugin.

          2. Jeedom Legacy ne travaille pas « avec » le développeur initial.
            Ils ont fait un fork, et c’est eux qui le publie, ils citent l’auteur initial, tout est bien respecté.

          3. Si il n’y avais que ceci ! Un autre point est la responsabilité du dev face à un procès de Jeedom. Là aussi c’est un point très problématique.

  2. Bonjour,
    Je rebondis sur un point uniquement, les CGU/CGV comportaient déjà exactement ce même passage sur la responsabilité d’un développeur sur les plugins qu’il pouvait mettre à disposition des utilisateurs. C’est bien le seul point qui n’a pas été modifié en premier lieu ….. (quelques phrases ont ensuite été simplifiées pour être plus facilement compréhensibles, mais c’est tout.)

    Sur le reste, qui vivra verra …

    1. Admettons quelle comporte déjà ce point. Il a de toute façon été reformulé. Et son contenu n’en demeure pas moins inacceptable pour un développeur non professionnel. Les risques sont trop grands !
      Dans le même temps, il est écrit dans l’entête de tous les fichiers :
      « * Jeedom is distributed in the hope that it will be useful,
      * but WITHOUT ANY WARRANTY; without even the implied warranty of
      * MERCHANTABILITY or FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE. See the
      * GNU General Public License for more details.
      C’est conforme à la Gpl mais ils demande des choses aux devs dont ils s’exonèrent de leurs côté…

    2. Personnellement, comme beaucoup au départ je n’avais pas lu les CGU et j’avais accepté « bêtement » celles-ci. Lors de leur modifications je les ai lu (en me disant que j’aurai du le faire avant). C’est à ce moment là que j’ai compris que j’avais fais une erreur, il aurait été encore plus stupide de ma part d’accepter à nouveau ces conditions …
      Donc on est tous d’accord pour dire que les conditions sont abusives par contre il faudrait ne pas pouvoir changer d’avis et ne plus vouloir s’y soumettre maintenant … ? Ce n’est pas logique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.